1. MSC-R2C Rotating Sconce - Replica
  2. MSC-R2C Rotating Sconce - Replica
  3. MSC-R2C Rotating Sconce - Replica
  4. MSC-R2C Rotating Sconce - Replica
  5. MSC-R2C Rotating Sconce - Replica
  6. MSC-R2C Rotating Sconce - Replica
−50%Bon de réduction

Hover the image to view full picture

Pan the image to view full picture

MSC-R2C Rotating Sconce - Replica

Disponibilité : Délai de livraison standard

Prix normal : 498 €

Prix Réduit: 249 €

OU
Jusqu'à
70% de réduction

Description

  • Design élégant de 1950
  • Réglable
  • Matériaux de qualité supérieure

MSC-R2C Rotating Sconce - Replica

Faites preuve d'audace pour votre intérieur avec le chandelier rotatif MSC-R2C. Composé de deux bras, l'un courbé et plus court que l'autre, la lampe murale n'est pas seulement élégante mais aussi très fonctionnelle. Conçue par Serge Mouille en 1950, cette lampe entièrement réglable vous permet de régler la direction de la lumière afin de créer l’atmosphère de votre choix dans votre chambre.
JustDesign.shop produit le chandelier rotatif (avec deux bras) avec des bras en acier réglables et des abats-jour en aluminium. Les abats-jours sont blanc à l’intérieur tandis que le reste de la structure est noire.

Informations complémentaires

Réf. 24188
Hauteur 71 cm
Longueur 175 cm
Ampoules 2 x 40W E27

À propos du Designer

Serge Mouille

Serge Mouille

Né en 1922 à Paris, Serge Mouille est entré à l’École des Arts Appliqué à l’âge de 13 ans, où il apprendra l’orfèvrerie et la métallurgie. À 15 ans, il étudie avec le célèbre orfèvre Gabriel Lacroix et obtiendra par la suite son diplôme.

Travaillant ensuite l’éclairage design, Serge Mouille a été demandé par Jacques Adnet pour créer des éclairages design afin de réagir à la concurrence italienne qui a envahit le marché dans les années 1950. Il a produit ses éclairages à la main et a remporté de nombreux prix durant sa carrière dont le prix Charles Plumet en 1955. L’acteur hollywoodien Henry Fonda été tellement impressionné par les pièces design de Serge Mouille qu’il lui demanda de créer une lampe pour lui, refusant de quitter ses locaux jusqu’à ce qu’il accepte. Mouille retourna finalement à sa première passion et deviendra le directeur du département d’orfèvrerie de l’École des Arts Appliqués.