1. Horloge Turbine par George N.
  2. Horloge Turbine par George N.
  3. Horloge Turbine par George N.
−50%Bon de réduction

Hover the image to view full picture

Pan the image to view full picture

Horloge Turbine par George N.

Disponibilité : Délai de livraison standard

Prix normal : 258 €

Prix Réduit: 129 €

OU
Jusqu'à
70% de réduction

Description

  • Design unique de 1957
  • Horloge moderne
  • Qualité du mécanisme

Horloge Turbine par George N.

L'horloge Turbine de possède un style industriel et fut conçue en 1957. Elle fait partie de la série d’horloges crées par George N. très prisées pour leur allure originale. Rompant avec les codes horlogers de l'époque elle symbolise la prospérité économique et le boom productif américain de cette période. Elle est donc naturellement devenue l'un des symboles de cette époque.

JustDesign.shop produit l'horloge Turbine en aluminium et noyer, les aiguilles sont quant-à-elles réalisées en cuivre.

Informations complémentaires

Réf. 4920
Profondeur 9.5 cm
Diamètre 76 cm

À propos du Designer

George N.

George N.

George Nelson (1908-1986) était, avec Charles et Ray Eames, un des pères fondateurs du modernisme américain. Nous aimons penser à George Nelson comme "le créateur de choses à la fois belles et pratiques". George Nelson faisait partie d'une génération d'architectes qui ne trouvaient plus de projets et qui ont décidé de se tourner vers le graphisme, les produits et le design d’intérieur.

Basé à Rome, il a rencontré de nombreux pionniers du modernisme en voyageant à travers l’Europe. Quelques années plus tard il a retourné en U.S.A. pour se consacrer à l'écriture. Par son écriture, dans "Pencil Points" il présente d’autres architectes comme Walter Gropius, Mies van der Rohe, Le Corbusier et Gio Ponti aux américains. "Au Forum Architectural" Il était le premier rédacteur en chef adjoint de « Architectural Forum » (1935-1943) et fut plus tard un consultant en rédaction (1944-1949). Il a souvent défendu les principes modernistes et a irrité beaucoup de ses collègues qui étaient des "designers industriels" mais qui selon lui s'inclinaient trop facilement face aux forces commerciales de l'industrie.